26 avril 2017

Un village sans le FN

Capture d’écran 2017-04-25 à 23.02.3312332790

C’est un article de Franceinfo TV.

Présidentielle : Samaran, un petit village gersois qui a laissé le FN sans voix.
Raphaël Godet, envoyé spécial à Samaran (Gers) franceinfoFrance Télévisions
publié le 25/04/2017 | 12:35

 

« — Jusqu’au bout du dépouillement, M. le maire était “convaincu que ça allait finir par arriver”. Une enveloppe, puis une autre. Toujours rien. “A la toute dernière, je vous avoue qu’il y avait un peu de stress dans la salle du conseil municipal.” L’édile sans étiquette de droite, Luc Combina, et les autres membres de la mairie n’ont pas eu besoin de retenir leur souffle trop longtemps. “On a vu les premières lettres. Ce n’était pas ça.”
Cette fois, c’est officiel : à Samaran, aucun des 72 inscrits n’a glissé un bulletin Marine Le Pen dans l’urne, dimanche 23 avril, lors du premier tour de la présidentielle.

Sur la feuille de pointage, qu’il a fallu remettre à la préfecture du Gers, un zéro apparaît au bout de la colonne de la candidate du Front national. C’est simple, elle n’a pas fait mieux que Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Jacques Cheminade (0 voix pour chacun), et elle a même été battue par François Asselineau, qui a sauvé l’honneur en récoltant un vote.

Dans ce village de 88 habitants, situé à une trentaine de kilomètres de Mirande et d’Auch, 25 ont voté pour Emmanuel Macron, 13 pour Jean-Luc Mélenchon, 10 pour François Fillon, 5 pour Nicolas Dupont-Aignan, 4 pour Jean Lassalle et 3 pour Benoît Hamon. Les 11 autres se sont abstenus. Un résultat frappant d’autant plus que Marine Le Pen a obtenu 19,71% des voix lors du premier tour dans le département.

En France, 56 communes sont dans le même cas. A Samaran, le zéro pointé de la candidate FN a vite fait le tour du village. Pas besoin de Twitter ou Facebook, “en trois coups de téléphone, tout le monde était au courant”, raconte le maire. Jeanne, 78 ans, regretterait presque de ne pas avoir parié. “Ça me rend assez fière de faire mieux que le reste de la France, sourit cette enseignante à la retraite. On nous a expliqué pendant des semaines que le FN allait réaliser un gros score. A partir de là, moi la première, j’ai pensé qu’il y aurait aussi quelques bulletins dans l’urne chez nous. Deux ou trois au moins. Eh bien non, aucun !”. »

 

Catégories: Médias | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *