17 mars 2017

Un verre de Guinness

guinness

17 mars, la Saint Patrick.
Un saint cher à l’Irlande, Saint Patrick que l’on fête dans tous les pubs irlandais du monde. La bière, Guinness bien sûr, une bière tellement caractéristique. Tellement proche et emblématique de ce pays que j’ai découvert il y a 20 ans. Une bière noire comme la tourbe que l’on trouve dans les paysages irlandais où j’ai fait de nombreuses marches. Une bière épaisse que l’on boit à température, beaucoup moins froide que nos bières classiques.
Une bière que l’on boit en quantité pour la Saint Patrick.

J’ai arrêté de boire de l’alcool il y a deux ans et demi. Plus une goutte.
Et s’il y avait un verre qui par moment me manque, ce serait une pinte de Guinness, un soir, dans un pub irlandais.

« Vous en France, vous passez tout votre temps à discuter à table… nous, c’est lié à notre histoire, on a pas toujours eu à manger, on passe du temps dans les pubs à boire de la Guinness… on n’a plus besoin de manger après, c’est très nourrissant la bière. »
C’est ce qu’on m’avait dit un soir, à Galway.

Du noir, du blanc et cette chaleur humaine propre à ce pays magnifique.

Quelques annonces presse Guinness.
Le produit, la simplicité et le minimalisme. Tout vient de l’identité même de cette bière, c’est-à-dire sa couleur sombre, dense et de sa coiffe de mousse qui la rendent si caractéristique.

Sans titre-1

Sans titre-1

Catégories: Divers, Médias | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *