22 janvier 2017

Un peu de réalité

VCCARELLO_1379693649755.cached

Après Tom Ford (2000-2004), Stefano Pilati (2004-2012) et Hedi Slimane (2012-2016), c’est depuis le printemps 2016 que l’Italo-Belge Anthony Vaccarello gère le destin créatif de la maison de couture Yves Saint Laurent.

Le « Yves » de Saint Laurent avait été gommé par Hedi Slimane, le prénom refait son apparition avec le nouveau créateur.

Anthony Vaccarello a été formé à l’école de La Cambre à Bruxelles, sa ville natale. Il en sort brillamment diplômé en 2006.
Et puis tout va très vite, Grand Prix du Festival international d’Hyères, il intègre Fendi, à Rome, aux côtés de Karl Lagerfeld. Avant d’arriver chez Versus Versace en tant que directeur artistique en janvier 2015.

Un an plus tard il devient le nouveau visage d’Yves Saint Laurent.

Une photo d’Anthony Vaccarello saluant les spectateurs à la fin de la présentation de sa collection prêt-à-porter printemps-été 2012, à Paris.

Et c’est très étonnant de découvrir un décalage impressionnant entre le jeune directeur artistique, en chemise ouverte sortant du pantalon, manches retroussées, sneakers bien fatigués et jean grisâtre taille basse. Et les mannequins qui l’entourent. Des filles identiques, très grandes, se ressemblant étrangement comme des clones standardisés.

Là, sur le podium, cette mode et ce style de vie destinés à envahir les magazines féminins, ces icônes idéales de la beauté qui influencent des millions de jeunes femmes défilent avec Anthony Vaccarello qui vit et s’habille comme tout le monde. C’est comme si l’on replaçait de la réalité dans ce monde inaccessible.

———
Partagez cet article sur Twitter

Catégories: Photographies | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *