20 juin 2017

Manger du bleu

Un détail de notre quotidien qui changera peut-être demain.
Une couleur, le bleu. Est-ce que demain, on mangera des aliments bleus ?

Car quoi qu’on fasse, depuis des centaines d’années, le bleu dans notre assiette dégoute. Repousse. On n’y arrive pas, on n’est pas en confiance.
Prenez un éclair au chocolat, mais bleu. Fauchon en propose un mais ce n’est son produit phare ! Il faut dire que cela s’inspire de Angel le parfum de Thierry Mugler. Et bien ça ne donne pas envie de le manger avec gourmandise.
Et pourtant s’il y a une couleur que tout le monde adore, c’est bien le bleu. C’est même devenu la couleur la plus consensuelle, la plus diplomatique.

éclair-angel2

Alors qu’est-ce qui se passe avec le bleu ?

Si l’on regarde autour de nous, il y a des aliments de toutes les couleurs que l’on mange avec envie. Des légumes verts, des fruits rouges, des oranges orange, encore des légumes jaunes. Des produits laitiers blancs et même des fromages noirs… et puis rien de bleu !!!!!

Alors vous allez me dire, et le bleu d’Auvergne, le bleu de Causse. Oui, bien sûr, mais ça ne ressemble pas vraiment à un bleu turquoise ou outremer. C’est plutôt une moisissure vert de gris.

Ah si on trouve le Curaçao dans les cocktails, mais ce n’est pas vraiment un aliment. En gros, on ne mange rien de bleu.

La raison est peut-être physiologique, inconsciemment, le bleu clignoterait dans notre esprit comme Danger. Ce qui est bleu n’est pas naturel, donc non comestible.

Dans ses livres, Michel Pastoureau, le grand spécialiste de la couleur, précise que le bleu est une couleur qui est arrivé tardivement. On ne trouve pas de mention du bleu dans la Bible. Alors que l’on parle de rouge, de noir, de blanc, de jaune ou de vert. On avait même imaginé au XIXe siècle, que les Grecs ne voyaient pas cette couleur. On ne parlait pas du bleu car on n’avait pas la capacité de le voir.
Et puis au XII et XIIIe siècle, les idées bougent et le Dieu des Chrétiens, devient un dieu de lumière. Et la lumière devient… bleue.
Dans la peinture d’église, les ciels ne sont plus noirs ou dorés, ils sont maintenant bleus.

giotto..joachim.parmi.les.bergers.-1304-06-

Et très vite, le bleu va devenir la couleur de l’Occident. La Vierge, le Roi, tout ce qui est important se doit d’être bleu.

PT_terre_bleue-1134

Ce n’est pas interdit de manger du bleu, c’est jusque qu’il y aurait quelque chose de moral, ou d’éthique à ne pas le manger.
Le bleu, c’est la planète, c’est les océans. Ça ne se mange pas…
Finalement on en sait pas beaucoup plus mais il y’a fort à parier que le jour où nous mangerons avec gourmandise quelque chose de bleu… notre regard aura changé.

Catégories: Divers, Société | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *