28 octobre 2017

L’espace VIP

img_7616-3299849

C’est en raccrochant le téléphone que l’on s’était dit que finalement c’était une bonne idée d’aller voir un un peu de sport. Profiter du week-end pour découvrir des terrains inconnus.
L’équipe féminine de basket de Bourges reçoit à domicile, Mondeville. Les filles de Bourges ont été plusieurs fois championnes de France, c’est donc ce qui se fait de mieux. Le tiers des filles de Bourges jouent en équipe de France.

Sitôt arrivé au Palais des sports du prado, notre beau-frère qui est Directeur Territorial Cher en Berry chez GRDF Centre, s’occupe de tout, c’est son territoire. C’est son boulot de connaître tout le monde. Dés l’entrée, on nous accroche un ruban au poignet qui nous permettra de pénétrer dans les espaces VIP car c’est là que tout va se passer.

Et ce qu’on découvre c’est qu’à côté du match se joue quelque chose de beaucoup plus important où tout est parfaitement bien préparé et organisé.

R. de m’expliquer « Tu vois, tous les acteurs économiques de la région sont là ce soir. On se connaît tous et pour nous, c’est une façon de régler tout un tas de questions ou de problèmes en direct. Il n’y a pas d’intermédiaire… là, je vois des responsables de boîte de 1 000 personnes qui ont, par exemple, besoin d’une intervention, et dés le lundi suivant, GRDF réglera le problème. »
Le speaker annonce le début du match, fin de l’apéro.

Les deux grandes tribunes principales sont réservées aux sponsors de l’équipe locale. Ce sont des centaines de places VIP.
« Moi par exemple, pour la boîte, j’ai 4 places à l’année pour inviter des élus, des responsables. C’est un vrai investissement pour nous et ça représente pas mal d’argent. Après le match, l’espace VIP propose 3 formules. Nous, on a choisi la formule buffet traiteur table avec tabourets hauts, plus adaptée et plus conviviale. On a délaissé le vrai repas dans la salle annexe, plus cher et moins souple. »
On ouvre de grands yeux, et découvre qu’à côté du match, c’est tout une organisation de réseau économique qui s’active. Distribution de carte de visite, prise de rendez-vous, échange, téléphone, prise de note, présentation d’une table à l’autre.

Après la pause de la mi-temps, l’équipe de Bourges accentuera la domination sur l’équipe de Mondeville, le match manquera de suspens.

Fin de match, aplaudissements, corne de brume, pomp pom girls. Les joueuses feront un tour de terrain pour frapper dans les mains de tous les jeunes venus les rencontrer. Et retour à l’espace VIP. Et puis rapidement, une animatrice, comme pour les émissions de foot à la télévision, nous fait un décryptage du match avec intervention du coach et du préparateur. Elle annonce que les joueuses vont arriver d’un instant à l’autre pour nous rencontrer.

« Ça c’est un moment important pour les entreprises. On a la possibilité de recevoir une joueuse à notre table pour discuter et échanger sur le match. Les filles le font très bien, elles sont aussi bonnes communiquantes que joueuses de basket. Ce n’est pas un extra, ça fait vraiment partie de leur contrat. C’est leur job. On fait des photos, on les envoie sur notre Facebook, on montre que l’on est impliqué, que l’on est proche du sport, que l’on est proche des gens. Moi, avec la formule que l’on a, on peut demander la présence d’une joueuse, deux fois par saison. En général, on le fait quand on a des invités prestigieux ou très intéressés par le sport, et c’est plutôt bon pour notre communication. »

Il est 22h30, la salle VIP se vide petit à petit.
A l’occasion de la dernière Présidentielle, on avait découvert l’incompréhension, le fossé qui sépare Paris du reste de la France. Cet événement sportif, c’est une porte que l’on entrouvre sur une réalité économique réelle, dynamique et active dont on entend peu parler quand on habite la capitale.
C’était vraiment une bonne idée ce match de basket.

Sans titre-9

Catégories: Société | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *