22 avril 2017

Les Champs-Elysées terrorisées

champs-elysées

Il y a un mois, en plein cœur de Londres, une attaque terroriste faisait quatre morts, dont un policier et au moins 40 blessés. L’assaillant fut rapidement tué sur place.
À Paris, le jeudi 20 avril, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, un policier est abattu sur les Champs-Élysées. Un deuxième policier est blessé ainsi qu’une touriste. L’assaillant est tué sur place.

Beaucoup de similitudes dans les deux attaques terroristes.
Un assaillant, isolé, agît au cœur d’une grande capitale occidentale, et tue des policiers.

Le lendemain, la couverture médiatique de l’attentat londonien et parisien est très homogène. Dans un cas comme dans l’autre, c’est plus ou moins la même photo que l’on retrouve dans les quotidiens français, anglais et étrangers.

Dans le cas de l’attentat de Londres, c’est une scène prise au moment où le terroriste vient d’être abattu. La photographie originale a été cadrée, recardée sur le policier qui tient en joue l’assaillant au sol. On est au plus près de l’action, comme dans un téléfilm. Assistant en direct à ce qui se passe.

Sans titre-12TTT_sub-buzz-18629-1490199913-3

A Paris, c’est une vue nocturne des Champs-Elysées sécurisées par les forces de l’ordre.

L’image se résume à ce que tout le monde retiendra de l’attaque. C’est un policier qui a été tué, mais c’est avant tout un des plus grands symboles de Paris qui était visé. Les terroristes ont agît sur la plus belle avenue du monde. Les terroristes ont frappés les CHAMPS-ELYSEES.

Le lendemain de l’attentat, toutes les Unes du monde entier montrent plus ou moins la même image.

champs-elysees-fusillades-2_5866009UNE_CHAMPS_E3.indd

 

Catégories: Médias, Photographies | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *