11 novembre 2017

La casquette en bois

transit-5

Il y a quelques années, l’artiste camerounais Barthélémy Toguo prenait régulièrement l’avion entre la France et l’Allemagne.
Fin 1997, il confectionne une casquette sculptée dans du bois d’acacia avec un grand « X » sur le devant, faisant directement référence au leadeur noir américain Malcon X, assassiné en février 1965. Et c’est coiffé de cette casquette en bois massif qu’il se présente à l’aéroport de Düsseldorf. Il passe la douane allemande sans encombres… La police ne réagit pas. Pas de remarque, pas de question. « Bon voyage Monsieur ». Barthélémy Toguo monte dans l’avion et s’installe côté couloir à la place 23. Quand soudain, tout se complique.
Un steward s’approche et lui demande d’enlever sa casquette. Apparemment, et contrairement aux services de sécurité, le personnel de bord vient de juger qu’un individu portant une casquette en bois pouvait être dangereux.
Barthélémy Toguo lui demande « Mais pourquoi ? » Et le stewart de lui répondre sèchement qu’il faut l’enlever. « On ne porte pas une casquette en bois dans un avion. » Barthélémy Toguo lui indique alors qu’une personne assise à l’avant de l’appareil est justement coiffée d’une casquette et qu’il est donc étonnant que cette personne soit autorisée à la garder sur sa tête.

Excédé, le steward réitère sa demande sans donner plus d’explications et précise que de toute les façons, l’avion ne décollera pas tant que Barthélémy Toguo n’aura pas enlevé sa casquette en bois. Les passagers prennent part au débat : l’avion doit absolument décoller, certains invoquent une réunion importante, d’autres une correspondance… La grogne montent encore d’un cran… Devant l’adversité généralisée, le plasticien va alors céder et poser sa casquette en bois sur le siège libre, à sa droite. C’est à ce moment précis que les réacteurs de l’avion se mettront en marche.
Barthélémy Toguo arrivera à l’aéroport de Roissy à 21h30 et passera la douane, sans problème particulier, portant sa casquette en bois.

Titre de la performance : Transit 5, 1997 – Düsseldorf airport, Germany

Catégories: Peinture . Art, Société | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *