02 mars 2017

32 minutes de BFMTV

1er mars. 8h15. François Fillon annule au dernier moment sa visite au Salon de l’Agriculture.
Il annonce qu’il s’exprimera depuis son QG de campagne à 12h.

Depuis les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de son épouse et de ses enfants, François Fillon est fragilisé.
Les hypothèses les plus diverses circulent pendant 4 heures.

12h. Sur BFM.TV, Jeremy Brossard au QG, explique que l’ambiance est très particulière, étrange, lourde.
Puis, c’est un, puis deux, puis trois chroniqueurs qui meublent.
De son côté, Ruth Elkrief est très prudente après la fausse annonce de la candidature Bayrou.

12h30. François Fillon arrive au pupitre. Sa déclaration va durer 8 minutes. Pas de question.
Son avocat a reçu le matin même une convocation pour qu’il soit entendu le 15 mars au matin.
Il poursuit sa campagne.

« Je ne céderai pas, j’irai jusqu’au bout, je vous demande de me suivre ».
« C’est un assassinat politique. »

12h40. Ruth Elkrief : « Ce que je peux vous dire, c’est que le CAC40 est remonté. Il y a une forme de sécurisation parce qu’il se maintient. »

La déclaration a duré 8 minutes, le plan sur le pupitre est resté fixe pendant 40 minutes.
Pendant 32 minutes, BFM.TV a répété en boucle les mêmes éléments, les hypothèses, les suppositions, les scénarios envisageables. Une fois, trois fois, dix fois.

Et si la véritable information était dans ces 32 minutes ? Le CAC40 est remonté, tout va bien !

On revient à Bourdieu, dans « Sur la télévision », en 1996.
« — Le temps est une donnée extrêmement rare à la télévision. Et si l’on emploie des minutes si précieuses pour dire des choses si futiles, c’est que ces choses si futiles sont en fait très importantes dans la mesure où elles cachent des choses précieuses. »

———
Partagez cet article sur Twitter
Tweet

 

FILLON_2.indd

Catégories: Médias | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *